Calendrier

« novembre 2006 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930

l'actualité du web, des technologies et aussi quelques bons tutoriaux ;-)

Surfez anonymement avec Firefox

On connaissait déjà Torpak, le mashup de firefox qui permet de surfer anonymement via le réseau Tor.

Mais si vous souhaitez bénéficier de cette confidentialité sans quitter votre navigateur favori, voici une extension qui vous permettra d'anonymiser à la demande vos sessions dans firefox.

Foxtor s'installe en quelques secondes comme toute extension firefox. Il faut cependant installer auparavant le bundle Tor, téléchargeable ici.

En pratique, il vous suffit de lancer Vidalia et Privoxy (qui ont été installés et sont accessibles depuis "Tous les programmes" sous Windows XP.

Vidalia vous permet de contrôler Tor et Privoxy est un proxy web qui inclue de nombreux filtres, vous permettant notamment de bloquer les bannières publicitaires.

Ensuite, pour passer en mode anonyme, il vous suffit de cliquer sur le petit renard qui est apparu en bas à gauche de votre navigateur. Si tout se passe bien, l'icône changera pour un renard masqué : vous voilà complètement anonyme.

Vous noterez que l'icône de Vidalia est apparue dans votre zone de notification. Vous pourrez ainsi accéder à la fenêtre "Aperçu du Réseau", qui vous permet de changer d'hôte à la volée en cliquant sur "Nouvelle identité". Un clic et hop... vous changez d'IP !

Vidalia

Cette manip s'avère également utile si vous vous retrouvez sur un hôte trop lent.

Il est important de noter que l'extension crée deux environnements de navigation différents, entre lesquels vous switchez. Si vous modifiez une option de Firefox dans le mode "Masked" (par exemple refuser javascript), vous ne la retrouverez pas en mode "Unmasked".

De nombreux réglages sont également possibles via les fichiers de configuration de Privoxy, qui vous permettent d'accepter ou non les cookies, les bannières publicitaires, etc.

Une extension très geek, qui fait du surf anonyme une réalité, très simple à mettre en oeuvre.

Une extension Firefox pour améliorer la prise en charge des erreurs 404

Erreur 404Quoi de plus frustrant que la page d'erreur standard d'Apache ? Un vrai cul de sac sur le web ou la seule option qui s'offre à vous est de revenir d'ou vous veniez ou de retourner sur Google...

Une extension Firefox a été créée pour améliorer cette situation. Errorzilla vous donne en effet un certain nombre d'options utiles dans ce genre de situation.

Page d'erreur errorzilla

Voici une liste explicative des options qui vous sont données :

Retry This : L'équivalent d'un bon vieux F5, réessaye de charger la page.

Ensuite, trois options pour essayer de retrouver le contenu qui a disparu :

Google cache : Cherche s'il existe une version de la page stockée dans le cache de Google.

Coralize : Cherche s'il existe une version cachée de la page sur le CDN Coral.

Wayback : Cherche s'il existe des versions du site sur Wayback Machine, l'outil de l'Internet Archive qui constitue la "mémoire du web".

Et enfin trois options pour en savoir plus sur la disponilité du site, trois options :

Ping : Envoie un ping pour voir si le serveur est en ligne (via DNS Stuff).

Trace : Fait un traceroute jusqu'au serveur (via DNS Stuff)

Whois : Vérifie l'enregistrement whois du nom de domaine (via DNS Stuff)

Si vous avez l'habitude d'effectuer ces actions quand vous êtes confronté à une erreur 404, vous serez content de les avoir directement à portée de main. Et si vous étiez auparavant désemparé devant ces impasses, vous découvrirez que dans de nombreux cas, il est possible de retrouver le contenu qui semblait avoir disparu à jamais.

Comment entrer facilement sur un site avec login sans s'inscrire ?

BugMeNot S'il vous arrive de tomber fréquemment de tomber sur des sites dont vous voulez voir le contenu ou l'interface, mais qu'une inscription est obligatoire, vous devez sans doute avoir le réflexe bien compréhensible de créer un compte bidon.

En effet, quoi de plus irritant que de donner des données personnelles pour voir quelque chose dont vous n'êtes même pas sûr de l'utilité ?

Pour répondre à cette problématique, de plus en plus fréquente sur le web, un service existe : BugMeNot.

Il vous suffit de vous connecter sur leur site et d'entrer l'url que vous souhaitez visiter pour vous voir proposer un ou (le plus souvent) plusieurs comptes bidons pour vous connecter. Un indice de qualité est présenté qui vous donne une idée des identifiants les plus fiables.

Le site en question n'est pas listé ? Vous pouvez alors vous aussi contribuer au système en communiquant les coordonnées du compte bidon que vous allez devoir créer. Si ça ne vous enlève pas la corvée, au moins vous aurez le soulagement d'en faire profiter les autres.

La plupart des grands sites communautaires sont listés, qu'ils s'agisse de sites gratuits ou payants. Cependant sur des sites payants, comme Meetic par exemple, vous n'aurez accès qu'à un compte de base, sans crédit.

Si vous appréciez ce service et que vous utilisez firefox, il existe également une extension qui vous simplifiera encore plus la manipulation, en vous proposant des informations de connection par un simple clic droit sur le formulaire d'authentification.

Créé par des hackers très sourcilleux sur le respect de la vie privée, BugMeNot est un service très pratique, notamment lorsque l'on désire accéder à de nouveaux services encore en béta privée.

Comment installer un serveur FTP en 5 minutes chrono ?

Vous désirez partager des fichiers lourds avec vos amis mais vous n'avez pas envie d'utiliser des services en ligne comme Pando ? Le plus simple reste d'installer un serveur FTP. Si cette manipulation peut paraitre complexe à priori, vous allez voir qu'il n'en est rien...

D'abord, il vous faut le logiciel Filezilla Server (gratuit), à télécharger ici.

Une fois téléchargé, il vous suffit de l'installer sur votre ordinateur.

Ensuite, créez un dossier qui servira de répertoire ftp (par exemple : c:\ftp). Transférez dedans les fichiers que vous voulez transmettre.

Il vous faut ensuite créer un compte pour votre contact qui va se connecter? Pour cela cliquez sur Edit>Users. Pensez à indiquer un mot passe, que vous communiquerez à votre correspondant.

Cliquez sur "shared Folders" et indiquez le répertoire créé précedemment.

Par défaut, votre ami ne pourra que télécharger. Si vous souhaitez lui donner la possibilité d'uploader, donnez lui le droit "Write" dans "Shared Folders".

Et voilà, c'est fini ! Il vous suffit de lui communiquer son login/mot de passe ainsi que votre adresse IP publique (que vous pouvez obtenir facilement en cliquant ici) pour qu'il puisse accéder à votre dossier avec un simple client FTP (Filezilla Client par exemple).

Filezilla Server en action

Comme vous l'aurez deviné, il est très facile de définir des comptes différents et des droits différents pour vos utilisateurs. Attention cependant à ne pas partager la racine d'un lecteur ou un dossier comme votre bureau !

Restent trois subtilités à prendre en compte :

Vous pouvez définir des vitesse maximum pour vos utilisateurs. Utilisez les si vous ne voulez pas que votre connexion se retrouve saturée. et pensez bien qu'il faut prendre en compte la vitesse d'upload de votre connexion, puisque les informations partent de chez vous vers l'utilisateur. Par exemple chez Free, vos utilisateurs pourront télécharger au maximum à 100k/s (1 mega de bande passante en upload sur la Freebox), alors qu'ils pourront (théoriquement et selon leur ligne) vous envoyer des fichiers jusqu'à 2000k/s (20 megas de bande passante en réception).

Si vous êtes derrière un routeur, vous aurez besoin d'établir un port forwarding entre le routeur et la machine qui accueille le serveur FTP sur le Port 21. Pour en savoir plus sur le port forwarding, relisez notre article sur emule. Le principe est le même, seul le port change.

Si vous n'avez pas d'IP Fixe (comme chez Wanadoo par exemple), pensez à utiliser un service de DNS Dynamique, comme DynDNS, qui vous évitera de communiquer votre adresse IP à chaque changement par votre FAI. Le principe est simple : le service de DNS dynamique va vous attribuer une url unique (du type monnom.dyndns.org) et il vous suffit ensuite d'installer une petite application qui va constamment informer le service de votre adresse IP du moment. Il suffit alors à vos contacts de saisir l'url monnom.dyndns.org dans leur client FTP pour automatiquement se connecter sur votre machine.

Enfin, pour ceux qui veulent en savoir plus, Zagtag sur Scoopéo a trouvé ce guide très complet et en français.

Un logiciel pour décoder les erreurs de windows

Si vous avez déjà connu la frustration de vous retrouver planté devant une erreur sybilline dans un programme ou sous Windows, du type "Erreur 127", sans plus de précision, voici une solution qui vous permettra d'en saisir le sens.

Error Messages for Windows est un petit logiciel qui recense toutes les erreurs système possibles.

Il suffit d'entrer le numéro de l'erreur dans l'onglet "Lookup" pour avoir instantanément (et en Français) l'intitulé de l'erreur.

Error Messages for Windows

Bien entendu, comme toujours chez microsoft, les messages d'erreurs ne vous donneront pas toujours la solution au problème. Par exemple, l'erreur 32 ("Le processus ne peut pas accéder au fichier car ce fichier est utilisé par un autre processus.") ne vous indiqueras pas la nature du processus qui vous interdit d'accéder au fichier, mais ça vous donnera une piste pour avancer...

Au delà de l'aide qu'il peut vous apporter, le logiciel vous révèle quelques messages qui sont des perles de clarté microsoftienne, comme par exemple :
  • Erreur 8245 : "Le serveur ne souhaite pas traiter la requête." (Ha bon ? Même si on lui demande gentiment ?)
  • Erreur 8244 : "Problème de déférence d'alias. " (Déférence ? C'est quoi ça ?)
  • Erreur 174 : "Le système de fichiers n'autorise pas les modifications atomiques du type de verrou." (Hé bé...)
  • Erreur 298 : "Un sémaphore a subi trop d'inscriptions." (no comment)
  • Erreur 1001 : "Récurrence trop profonde; la pile a débordé." (Limite vulgaire !)
  • Erreur 1226 : "La connexion réseau a été fermée gracieusement." (Un gentil plantage ?)
  • Erreur 10107 : "Un appel système normalement infaillible a échoué." (Hé oui, nul n'est infaillible...)
Bref, un inventaire à la Prevert d'erreurs sur lesquelles je ne vous souhaite pas de tomber...

PS : si vous remontez d'un niveau sur le site de l'auteur, vous verrez qu'il est très prolifique et propose plein de petits logiciels en freeware ou shareware...

Page addict : êtes vous un junkie du web ?

Combien de temps passez vous par jour sur votre site préféré ? Combien de temps consacrez vous à votre webmail ? Quelle est la part de surfing réellement professionnelle que vous consacrez à votre job ?

Pour répondre à ces questions existentielles, il suffit d'installer Page Addict, une extension Firefox extrêmement intéressante...

En enregistrant tous vos faits et gestes, Page Addict vous permet de savoir précisément combien de temps vous consacrez à telle ou telle activité sur Internet.

Graphique Page Addict

Afin de vous offrir une vue simple à analyser, Page Addict vous permet de définir des tags pour associer des sites en groupes, comme par exemple, "Travail" ou "Email".

Le fonctionnement est très simple : après avoir installé l'extension, il vous suffit de vous rendre à l'adresse http://pageaddict.com/ pour afficher vos statistiques et paramétrer vos tags.

Encore plus fort, vous pouvez même définir une durée maximale quotidienne pour un site ou un tag en particulier. Si vous êtes particulièrement drogué à Digg ou Scoopeo, vous sera bloqué quand vous dépassez la dose prescrite et votre navigateur affichera un message vous invitant à retourner au travail :-)

Enfin, pour ceux qui se posent, à juste titre, la question de la protection de ces données, sachez qu'elles sont sauvegardées en local sur votre PC, le site de page Addict se contentant de fournir l'outil d'analyse statistique.

Ce qui est sûr, c'est que vous risquez d'avoir des surprises sur la nature réelle de vos habitudes de navigation !