l'actualité du web, des technologies et aussi quelques bons tutoriaux ;-)

HFS : un serveur de fichiers web en 2 clics...

J'avais déjà évoqué Filezilla Server pour mettre en place un serveur FTP très facilement pour partager des fichiers directement à partir de sa connexion internet.

Mais cette solution implique que votre interlocuteur soit équipé d'un client FTP et sache s'en servir... Pas évident pour un néophyte.

Encore plus fort et plus simple, le serveur web propose à vos interlocuteurs des pages web et des liens de téléchargement. Un concept bien maîtrisé par les utilisateurs, qui, a priori savent tous ouvrir une page web. Mais installer Apache ou IIS n'a rien d'une partie de plaisir, surtout pour se contenter de partager des fichiers.

Heureusement, l'excellent logiciel HFS (pour Http File Server) a été developpé pour simplifier le déploiement d'un serveur web orienté fichier.

Simplissime d'utilisation, HFS ne requiert pas d'installation : c'est un exécutable qu'il suffit de lancer pour disposer d'un vrai serveur de fichier opérationnel.

Voici à quoi ressemble HFS en action :

HFS en action

La colonne de gauche permet de voir quels fichiers je partage. Pour partager des fichiers, il suffit de les faire glisser sur la fenêtre ! De plus, une gestion de comptes utilisateurs complète permet de limiter l'accès aux fichiers à des utilisateurs prédéfinis.

La colonne de droite est le log du serveur. Plus intéressant, en bas de la fenêtre, vous voyez les transferts de fichiers en cours.

Le menu offre lui de très nombreuses fonctionnalités, dont certaines très pratiques, comme la gestion des services de DNS dynamique ou la définition de limites (bande passante, nombre de downloads simultanés, etc...).

Quand à votre visiteur, que se passe-t-il pour lui ? Et bien il suffit qu'il entre votre adresse IP dans son navigateur pour obtenir ceci :

Une page web HFS

C'est aussi simple que ça et la suite est facile à deviner.

HFS est un excellent logiciel, très bien pensé, qui permet au néophyte de partager ses fichiers en 5 minutes et à l'utilisateur averti de retrouver la plupart des possibilités de réglages d'un serveur, avec une interface ultra-simplifiée.

Et surtout, il suffit de fermer pour arrêter ses services, ce qui permet de l'utiliser ponctuellement sans laisser un serveur constamment en service sur un ordinateur domestique.

Une solution simple de bout en bout que l'on peut recommander sans hésitation.

Vous aimez Stumble Upon ? Vous allez adorer Stumble Video...

Si vous êtes fan de Stumble Upon (dont j'avais déjà parlé) qui vous permet de surfer sur des sites sympas au hasard, il est temps pour vous de découvrir Stumble Vidéo.

Le principe du site est simple et similaire : il vous propose au hasard des vidéos tirées des principaux sites de video sharing (comme Youtube, DailyMotion ou encore Google Video).

Et avec la même efficacité que l'extension web, vous vous retrouvez à visionner des vidéos sélectionnées selon leur popularité auprès des utilisateurs. Et, une fois de plus, ça marche !

Car le problème des sites de vidéo sharing, c'est qu'on a du mal à s'y retrouver : soit on a recu ou vu un lien, mais sinon, une fois sur place rien n'est vraiment fait pour faciliter le choix dans ces immenses réservoirs de clips.

L'interface Stumble Video

L'interface est très bien pensée (on dirait du flash alors que c'est du Dhtml) et les fonctionnalités qui ont fait le succès de Stumble Upon sont présentes : on peut voter (pour ou contre), choisir une catégorie (le porno est absent contrairement à SU pour les sites web), consulter son historique (un peu court toutefois)...

Une fois de plus, l'équipe de Stumble Upon arrive à décliner un concept simple en phase avec la tendance, en se basant sur la richesse des nouveaux contenus du web. Indéniablement, c'est une excellente idée qui a de beaux jours devant elle. Essayez et vous verrez : je vous parie qu'une heure plus tard vous y serez encore, exactement comme avec Stumble Upon.

Bref un site incontournable pour trouver ces vidéos qui vont épater les amis ou faire sensation sur votre blog... A découvrir d'urgence.

Contrôlez votre PC avec votre télécommande Wii

La nouvelle console de Nintendo est une vraie révolution en matière d'interface homme machine. Sa désormais célèbre télécommande qui renvoie les joypads habituels au placard est composée de deux parties : la Wiimote (une sorte de télécommande qui permet de bouger dans l'espace) et le Nunchuck (une sorte de pistolet, lui aussi gérant les déplacements dans l'espace).

Ces outils de contrôle interagissent avec la console via une connection bluetooth, et c'est cette particularité qui permet son utilisation sur PC (si toutefois vous disposez de cette technologie).

Gant VRPour utiliser votre wiimote, il vous suffit d'utiliser le logiciel GlovePIE. Initialement ce logiciel a été développé pour pouvoir utiliser des gants de réalité virtuelle (d'ou son nom, glove signifiant gant en anglais). Mais il s'avère que le logiciel permet de piloter a peu près n'importe quel matériel d'entrée (claviers midi, micros, gamepads, etc...). Cette versatilité s'applique donc à la Wiimote qui s'avère très facile a piloter, avec des scripts assez simples.

Le principe consiste à définir un script pour une application en particulier. Le langage de script utilisé par GlovePIE est assez simple dans sa syntaxe. Par exemple, pour assigner la touche "Flèche gauche" du clavier à la Wiimote, il suffit d'entrer une commande du type "Left = Wiimote.Left". Un fichier de démo est d'ailleurs fourni avec le logiciel.

Par contre, dès qu'il s'agit de controler la progressivité de vos mouvements, c'est un peu plus complexe. Mais le jeu en vaut la chandelle, comme nous le montre par exemple le script de pilotage de Google Earth, réalisé par Joseph Coulston. Ce script d'ailleurs peut vous servir de modèle adaptable à de nombreuses applications ou jeux 3D.

Voici en image la démo du pilotage de Google Earth avec la Wiimote :



Impressionnant, non ?

Les possibilités semblent immenses, notamment dans le domaine des jeux sur PC, qui pourraient profiter de cette vraie innovation qu'est la Wiimote. Maintenant reste à savoir combien de temps il faudra pour que Nintendo soit copié et que l'on voit apparaître ce type de contrôleur indépendamment de la désormais célèbre console.

Firefox 2.0.1 est sorti

Même si l'annonce n'en a pas encore été faite, la fondation Mozilla est en train de déployer la première mise à jour de Firefox 2 sur tous ses miroirs FTP.

Corrigeant plus de 150 bugs, dont 42 faisaient carrément planter le logiciel, cette version s'annonce comme plus stable, ayant bénéficié des nombreux retours d'utilisateurs.

Si vous ne pouvez (ou ne voulez) pas attendre pour faire la mise à jour, vous trouverez toutes les distributions à jour sur ce serveur ftp.

Si, comme moi, vous avez constaté une certaine instabilité du nouveau Firefox (bien que compensée par la fonction de restauration de la session en cas de crash), vous pouvez d'ores et déjà installer la nouvelle version.

Google sort un IE7 "optimisé"

On connaissait bien le bundle "Firefox avec la barre d'outils Google", qui fait les profits de nombreux abonnés au programme Adsense...

Microsoft ayant été forcé d'ouvrir son nouveau navigateur aux technologies de recherche concurrentes, Google vient de refaire le coup en proposant une version "optimisée" d'IE7.

Google optimise IE7

En fait d'optimisation, il s'agit surtout pour Google de vous proposer IE7 avec Google comme moteur de recherche par défaut, la page d'accueil personnalisable de Google et, bien entendu, la Google Toolbar.

Bref, une série d'ajouts ou de modifications à la portée de n'importe quel apprenti geek. Mais on se doute que Google cible plutôt le grand public en essayant de court-circuiter Microsoft, en pleine campagne d'upgrade vers IE7.

Pour l'instant réservé à la version anglaise d'Internet Explorer, on se sait pas si cette nouvelle offre sera ajoutée aux programmes de parrainage d'Adsense.

Si c'est le cas (et c'est plus que probable), on peut penser que Google réussira, à travers son réseau, à diffuser un bon paquet d'IE7 customisés avant que Microsoft ait fini d'évangéliser la planète à coup de Windows Update...

Photoshop en flash ? Hé oui, c'est possible...

On croyais avoir tout vu en terme de logiciels en ligne, principalement en Ajax, mais Flash reste tout de même un choix technique pertinent dans de nombreux domaine.

Fauxto, une libre adaptation de Photoshop en ligne en est la meilleure démonstration. Loin des habituels outils de resize d'image, il nous emmène beaucoup, beaucoup plus loin.

L'interface de Fauxto

Bien sûr, il ne s'agit que d'une béta avec encore de gros défauts (pas d'undo par exemple), mais le principe général est là : gestion des calques, filtres, effets paramétrables sur les calques...

L'utilisateur régulier de Photoshop (dont je suis) trouve immédiatement ses marques.

Bon maintenant, n'est pas Adobe qui veut et cet outil, même avec de nombreuses additions, reste et restera un jouet, certes agréable, mais certainement pas en mesure de concurrencer son géant de grand frère. Surtout quand il s'agit de traiter des images en haute résolution ou en quadrichromie. A moins de dédier un serveur par utilisateur, il serait déraisonnable d'envisager un travail de production dans un contexte client-serveur.

Il n'en reste pas moins que pour une correction rapide, dans un environnement hostile (chez vos beaux parents par exemple), l'habitué de Photoshop peut désormais avoir accès à une interface autorisant la plupart des fonctions nécessaires quand il s'agit de retouche de photos personnelles...

Alors ce undo, c'est pour quand ?