Calendrier

« janvier 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

l'actualité du web, des technologies et aussi quelques bons tutoriaux ;-)

Wii : la console qui fait maigrir

Au lancement de la nouvelle console de Nintendo, il était courant d'entendre des remarques moqueuses sur les gamins bourrés de coca et autres McDo qui soudain risquaient de maigrir avec leur console...

Après quelques mois, il s'avère que ces affirmations sont en fait plutôt réalistes.

Afin de mesurer l'impact de la Wii, un américain s'est astreint à jouer une demi heure chaque jour au jeu WiiSport,livré avec la console. Ce jeu, désormais célèbre, permet de pratiquer la boxe, le tennis, le bowling, le golf...

Les résultats obtenus en 6 semaines sont étonnants.

Perte de poids avec la Wii

Pour réaliser son test, notre cobaye a fait les choses sérieusement, en prenant des mesures quotidiennes (poids, tour de taille, BMI...). Il n'a rien changé à ses habitudes alimentaires pendant le test.

Son poid est passé de 82kg à 77,5kg, lui faisant perdre plusieurs centimètres de tour de taille. Son BMI (Body Mass Index : mesure utilisée par les médecins pour déterminer si une personne est en surpoid), a baissé de 1,2 points de 25,2 à 24, le faisant passer de "en surpoid" à "normal".

Vous pouvez vous rendre sur sa page pour apprécier le résultat en images...

Décidement, la Wii n'a pas fini de faire parler d'elle, et on peut supposer que Nintendo saura tirer parti de ce type de résultat pour convaincre les femmes, qui sont déjà dans sa cible, d'adopter au plus vite cette "console qui fait maigrir".

Google : après l'avion, le T-Rex !

Toujours à la recherche de ce qui rendra son campus plus "cool", Google vient d'installer un squelette de tyrannosaure sur ses pelouses.

Le T-Rex de Google
Photo : Niall Kennedy

Face au terrain de Volley, on se sait pas s'il s'agit d'un message caché destiné aux concurrents, mais en tout cas la reproduction est impressionante de réalisme.

Ceci dit, après l'avion des patrons, plus rien ne semble arrêter Google dans sa course à la différenciation et à la vente d'un "esprit google" auprès des masses. Des investissements certainements rentables, puisque google garde irrémédiablement une image "cool" alors que son secret obsessionnel et certains choix éditoriaux douteux n'en font pas un modèle de transparence.

Enfin une solution simple pour incruster des sous titres srt sur un Divx

Si vous êtes fan de séries américaines et que vous souhaitez les regarder en VOST, vous devez souvent utiliser les fichiers de sous-titres...

Le principe est simple : vous téléchargez d'une part la vidéo sur votre réseau P2P favori. Je vous recommande d'ailleurs les newsgroups via giganews, c'est le plus efficace (voir mon article).

Ensuite, si vous n'avez pas trouvé une version VOST, vous recherchez les sous titres sur des sites comme : Forom, Sub-Way, Series Vo ou Sous-titres.org (entre autres, et sans compter Google). Attention cependant, le fichier de sous-titres doit correspondre au bon fichier vidéo, mais généralement ils sont nommés en conséquence, ce qui rend la recherche d'une simplicité enfantine.

Ensuite, si vous désirez juste regarder votre série, pas de problème : VLC ou Media Player Classic sont autant de lecteurs vidéos gratuits qui vous permettent d'ajouter les sous titres sur votre vidéo.

Mais si vous désirez "incruster" les sous-titres sur votre vidéo (par exemple pour filer le dernier Desperate Housewives à votre cousin un peu neuneu qui ne connait que Windows Media Player), ça se corse.

Une simple requête dans Google permet de le vérifier. La plupart des solutions vous conseillent d'utiliser VirtualDub ou Ripp-It Am, des logiciels certes puissants mais complexes. Et vous voila parti pour des pages et des pages de tutoriaux avec installation de plugins, conversion de vos fichiers srt en formats esotériques... Bref, la galère.

Heureusement je viens de découvrir un logiciel énorme, ultra simple, qui réalise cette opération en 3 clics : Pocket Divx Encoder.

Pocket Divx Encoder

A la base ce logiciel en fait bien plus, car sa fonction première est de réencoder les Divx dans toutes sortes de formats de lecteurs mobiles (Archos, iRiver, etc).

J'aurais d'ailleurs pu axer mon article sur ces spécificités, mais la fonction d'incrustation de sous-titres, si simple parmi une forêt de solutions ultra geek, me fait penser que cet article risque de rencontrer beaucoup de succès et de rendre bien des services...

Concretement, pour utiliser le logiciel pour incruster vos sous-titres, rien de plus simple :

1 - Vous téléchargez vos sous-titres au format SRT (le plus commun et de loin)
2 - Vous téléchargez le Divx (qui correspond) sur les Newsgroups, Bittorrent, eMule ou le réseau qui vous chante.
3 - Vous ouvrez le Divx dans Pocket Divx Encoder
4 - Vous précisez le fichier de sous titres (pas la peine s'il se trouve dans le même dossier que le Divx et qu'il porte le même nom, alors il est reconnu automatiquement).
5 - Vous lancez l'encodage

Et voilà...

Plus simple, c'est difficile...

Bon c'est une approche simplifiée : vous pouvez avoir une preview du résultat, régler précisément l'encodage, la police des sous-titres, utiliser un template pour votre Archos...

Bref ce logiciel, en français, est une vraie boite a outil pour manipuler vos Divx sans prise de tête et sans entrer dans des considérations ésotériques de codecs et autre ssa. Il ne résoudra pas tous les problèmes du vidéaste averti, mais pour un usage courant et normalisé, il n'y a pas mieux...

Difficile à trouver sur Google, ce logiciel est une vraie perle et j'espère que cet article contribuera à sa notoriété...

L'avion de Google repéré en Nouvelle Zélande...

Qu'il est bon d'être riche... On avait déjà entendu parler du dernier jouet des fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page : un Boeing 767-200 réaménagé en appartement volant...

Le voici en photo, tel qu'il a été aperçu sur le tarmac de l'aéroport de Christchurch en Nouvelle-Zélande :

L'avion des fondateurs de Google

Le plan de l'avion Google Bien qu'entouré, comme toujours, d'un grand secret, l'aménagement intérieur de l'avion a été révélé à la suite du conflit qui oppose le designer de la cabine à la société qui opère le jet.

Chacun des fondateurs dispose d'une chambre et d'une salle de bains privée, le reste de l'avion étant réparti entre des salons et quelques sièges pour une cinquantaine de "happy few".

Le designer a d'ailleurs révélé qu'une discussion sur la taille des lits entre Larry et Sergey n'avait pu être résolue qu'avec l'arbitrage d'Eric Schmidt, le CEO de Google !

En configuration "avion de ligne" le 767-200 peut transporter jusqu'à 180 passagers et est bien plus imposant qu'un jet d'affaires classique...