Calendrier

« juin 2007
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930

l'actualité du web, des technologies et aussi quelques bons tutoriaux ;-)

Windows XP : Transformez vos CD de restauration OEM en vrais CD d'installation

Bien souvent, les fabricants de PC fournissent une version OEM de Windows et se contentent de fournir un CD de restauration, qui, en cas de besoin, réinstalle l'ordinateur dans sa configuration d'usine (y compris les drivers et logiciels offerts).

Cette méthode est souvent frustrante : vous ne pouvez vous faire une "clean install" de Windows, et, plus ennuyeux, vous ne pouvez pas réparer un système endommagé.

Pour contourner cette limitation et vous donner un vrai contrôle sur le système que vous avez acheté, le logiciel XP ISO Builder apporte une solution radicale.

Il permet de créer des images ISO de Windows d'après un CD de restauration.

Le principe de fonctionnement est simple : il suffit de copier les fichiers du CD fourni par le fabricant dans un dossier sur le disque dur. Il est important de copier également les fichiers cachés et les fichiers système; pour cela, il suffit d'autoriser leur affichage dans les "options de dossiers".

Si votre CD contient un dossier nommé OEM, inspectez son contenu. Généralement il contient les logiciels supplémentaires fournis par votre fabricant d'ordinateur. S'il peut être intéressant de garder Roxio ou PowerDVD, vous apprécierez certainement de vous débarrasser à la racine du kit AOL ou Wanadoo...

Ensuite, installez XP ISO Builder et cliquez sur le bouton "convert recovery disk". Les instructions suivantes sont assez évidentes. Attention cependant, lorsque le logiciel cherche votre dossier i386, il faut choisir celui qui correspond à votre système d'exploitation (généralement dans c:\windows).

Vous pouvez également intégrer (si ce n'est pas le cas) le service pack 2 de windows XP, que vous pouvez télécharger ici.

Mais la puissance de XP ISO Builder ne s'arrête pas là. C'est également un outil rêvé pour tous les administrateurs de parcs de machines Windows XP. Il permet, en autres fonctionnalités :
  • de pré-créer des comptes utilisateurs
  • de personnaliser le système (thèmes, polices installées, etc;)
  • de pré-installer des drivers
  • de modifier en profondeur le système (registre, démarrage de services...)
Bref, un administrateur réseau peut se créer un CD qui va lui éviter des heures de configuration poste par poste.

Un outil vraiment génial et gratuit qui va sûrement éviter à des milliers d'utilisateurs de reformater entièrement leur PC au moindre dysfonctionnement de leur système...

Update : le lien de téléchargement sur le site de l'éditeur ne semblant pas marcher, voici un lien alternatif.

CrazyEgg : une nouvelle façon d'analyser le comportement de vos visiteurs

Traditionellement, les outils de statistiques web s'intéressent à l'évolution du visitorat dans le temps. Ils présentent des graphiques présentant l'évolution des visites et compilent des données moyennes qui sont importantes pour les administrateurs de site web : types de navigateurs, systèmes d'exploitation, etc.

Leur capacité d'analyse comportementale se résume le plus souvent à définir des "parcours types", une information essentielle pour les webmasters et, surtout, les responsables marketing.

CrazyEgg est un nouvel outil qui apporte une vision comportementale très intéressante, à travers l'analyse "géographique" des clics des internautes sur une page web.

Le principe de fonctionnement est simple : CrazyEgg enregistre les coordonnées en pixels de chaque lien (y compris dans les éléments en Flash) et présente les statistiques directement au dessus de la page concernée.

Les statistiques Crazyegg en action...

Il est également possible d'afficher une "heatmap" qui permet de visualiser les zones "chaudes" de la page étudiée :

La heatmap crazyEgg

(les stats étant récentes sur Web Interdit, l'image n'est pas très significatives, voici un meilleur exemple provenant du site de l'éditeur)

En regardant en détail, on voit que l'outil analyse la position individuelle de chaque clic :

Example de clics individuels sur CrazyEgg

Ces informations apportent un éclairage nouveau sur la façon dont les visiteurs "voient" votre site. elles peuvent être d'un grand secours pour améliorer le positionnement d'annonces publicitaires ou pour optimiser la navigation.

Par contre, elles ont le défaut d'être "page centric", si votre page évolue dans le temps (par exemple la page d'accueil d'un blog), les informations seront erronées. Elles restent néanmoins parlantes pour les zones fixes de l'interface.

CrazyEgg peut se tester gratuitement (jusqu'à 5000 visites suivies par mois). Des formules payantes sont disponibles pour les plus gros volumes.

iSubwayMaps : Des plans de métro pour votre iPod...

Si vous ne supportez pas les plans de métro en papier qui vous affichent comme touriste dès que vous visitez une capitale, utilisez votre iPod pour visiter branché.

Le site iSubwayMaps vous propose le plan de métro de 25 grandes villes, spécialement étudiés pour le baladeur d'Apple.

iSubwayMaps

Il suffit de télécharger le plan de la ville désirée sur son iPod via iTunes pour en bénéficier. Il suffit après de se déplacer sur la carte en utilisant les fonctions de navigation de l'iPod.

Bien entendu, un iPod photo (couleur donc) est nécessaire pour utiliser les plans.

La procédure d'installation des cartes est très bien détaillée sur le site.

MediaFire : un successeur pour Rapidshare ?

Mediafire MediaFire est un nouveau service de partage de fichiers lourds, qui promet de s'autofinancer par la publicité et propose un service gratuit.

A la différence des services comme RapidShare ou MegaUpload, MediaFire n'impose pas de limites pour les transferts gratuits. On peut initier plusieurs uploads ou downloads sans difficultés.

Comparé à des services plus évolués comme Box.net, MediaFire n'impose aucun enregistrement : il suffit de désigner son fichier et de l'uploader pour se voir communiquer une adresse de téléchargement librement partageable... Cependant, en créant un compte, l'utilisateur peut facilement gérer ses fichiers...

Avec son look très Web 2.0, Mediafire présente une interface légère et performante grâce à Ajax. Le module de transfert de fichier intègre une barre de progression et la vitesse instantanée du transfert...

Progressbar mediafire

Un peu équivalent dans son principe à l'outil gratuit proposé par Free, MediaFire se positionne comme une alternative intéressante, mais la validité de son modèle économique reste à prouver, car les investissements matériels et réseau pour ce type de service sont très élevés.

De plus, nul doute que les pirates de tout poil ne tarderont pas à l'adopter, les services concurrents étant majoritairement payants ou limitatifs...

Piratez tranquille sur les newsgroups avec Giganews Diamond

On connaissait déjà Giganews pour sa vitesse et ses hauts délais de rétention (délais durant lesquels les fichiers restent disponibles sur leurs serveurs).

Mais il restait tout de même une faille importante : télécharger des fichier copyrightés sur les newsgroups est interdit et avec un abonnement traditionnel, vous étiez à la merci de votre FAI en cas d'enquête policière. En effet, télécharger à fond de connexion des jours entiers peut éveiller la curiosité.

Heureusement, Giganews apporte une réponse imparable : le SSL. Avec sa formule Diamond (téléchargement illimité + SSL), Giganews vous propose de crypter tous vos échanges avec eux. Ainsi, personne ne peux voir ou deviner ce que vous téléchargez.

Cette formule ne coute de 5$ de plus que la solution classique. Giganews ajoute également la possibilité d'ouvrir jusqu'à 20 connections simultanées, sûrement pour compenser la perte de vitesse due au cryptage SSL.

Si vous ne connaissez rien aux newsgroups, vous pouvez lire notre tutorial sur Giganews ainsi que celui sur Newsleecher.

10 Trucs pour bien sécuriser votre réseau Wifi.

C'est désormais un classique : il suffit de se connecter en plein Paris pour voir des dizaines de réseaux wifi s'afficher, dont de nombreux peu ou pas sécurisés...

Très souvent, les utilisateurs se contentent de brancher le routeur wifi, et, voyant que "ça marche" ne cherchent pas plus loin...

Mais c'est une erreur qui peut couter cher. Des utilisateurs inconnus peuvent alors utiliser la connexion internet pour spammer, télécharger des fichiers pirates, hacker des serveurs, etc. Le tout avec votre connexion. Devinez chez qui la Police viendra en premier ?

1 - Le Routeur (ou le point d'accès)

C'est la base de votre infrastructure wifi. Si quelqu'un y accède, il pourra changer de nombreuses préférences, voire même vous interdire de votre propre borne. C'est sur ce point d'accès que vos efforts devront porter.

2 - Le login par défaut

La première chose à faire (et souvent la plus oubliée) est de changer les identifiants standard de votre routeur. Généralement, les routeurs disposent d'identifiants type Admin/Password qui sont bien connus des hackers. Pensez à changer ces identifiants dès votre première connexion sur l'interface de votre routeur.

3 - Les mises à jour

Plus que d'autres matériels, les routeurs sont fréquemment mis à jour (firmware update). Ces mises à jour sont souvent liées à la sécurité, pensez à les appliquer. Il est fréquent que lors de l'achat d'un routeur, son firmware soit déjà dépassé.

4 - Infrastructure / Ad-Hoc

En mode Infrastructure, tous les clients Wifi doivent passer par le routeur pour communiquer entre eux. En mode Adhoc, les clients peuvent se parler directement. Choisissez le mode Infrastructure, qui évite à vos postes clients de devenir eux-mêmes des cibles potentielles.

5 - SSID

Le SSID, Service Set Identifier, est l'identifiant de votre réseau. Si vous le diffusez, votre réseau sera visible de tous les clients wifi à portée. Si vous le désactivez, chaque client devra le chercher manuellement, ce qui est beaucoup plus sûr.

6 - Ping

Désactivez les Broadcast pings sur le routeur, ça le rend invisble pour les outils d'analyse 802.11b.

7 - Filtrage des adresses Mac

Normalement, tout équipement réseau dispose d'une adresse physique spécifique : l'adresse MAC. Vous pouvez configurer votre réseau afin qu'il n'accepte que certaines adresses MAC prédéclarées. Sur Windows XP, il suffit de faire (en mode terminal) "ipconfig /all" pour avoir l'adresse MAC de toutes les interfaces réseau du poste concerné (wifi, ethernet...).

Attention cependant, il est possible de sniffer l'adresse MAC d'un périphérique wifi, donc ne comptez pas sur cette seule méthode pour vous protéger.

8 - Contrôle à distance

Si vous n'utilisez pas le bureau à distance, désactivez les connexions à distance sur vos postes (Panneau de configuration > Système > Contrôle à distance) ou fermez le port 3389 sur votre routeur.

9- WPA, WPA2 ou WEP

Dans l'ordre, choisissez WPA2 en premier, puis WPA et n'utilisez WEP que si vous n'avez pas d'autre choix. Les clés WEP sont très facile à craquer. Dans tous les cas, pensez à mettre un mot de passe complexe et abstrait.

10 - Couverture réseau

Si vous habitez dans un deux pièces, il n'est pas nécessaire d'arroser tout le quartier... Si votre routeur le permet, essayez de baisser son signal (sans toutefois nuire à vos performances).

Bien entendu, il convient également de changer votre clé d'accès assez fréquemment. Vous aurez peut être le plaisir de couper l'herbe sous le pied de votre nerd de voisin...